Les géométries variables d’Elisabeth Delesalle transporte le regards à travers des pans de couleurs aux superpositions fortuites. Jeux d’opacités et de rencontres entre les motifs créent sur la surface du papier des compositions structurées par un langage rigoureux du trait.

Entre abstraction géométrique à la manière épurée de Kandinsky dans ses dernières créations et constructivisme de Mondrian, l’inspiration d’Elisabeth est à la croisée des chemins d’une histoire de l’art aux sources poétiques et réfléchies. C’est une création contemporain qui convoque un langage salué par la force de son expressivité sans détour.