Elisabeth-Anne Conil Lacoste Delesalle est née en 1956 à Paris.

Elle est la fille de Michel Conil Lacoste, critique d’art et écrivain français. Enfant, elle baigne dans une atmosphère artistique et créative de la mouvance de l’abstraction géométrique qui marquera particulièrement son oeuvre. Très tôt attirée par l’esthétisme de la ligne, elle se forme aux arts graphiques et à la gravure au fil de contacts avec des artistes et de réalisations personnelles. En 1975 elle sort diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, avec une spécialisation pour la gravure. En 1979, elle poursuit ses recherches esthétiques au sein de l’Ecole Supérieure des Arts Graphiques de Penninghem (ESAG) jusqu’en 1980. Elisabeth s’engage ensuite dans une pleine création dans plusieurs ateliers d’artistes et de fondations, qui encouragent et exposent son travail. Entretenant une grande proximité à l’écriture et à la poésie, les périodes de son oeuvre sont accompagnées de réflexions textuelles sur sa pratique et de rédaction de poèmes. 

Sa proximité au déroulement de l’histoire de l’art lui permet de nourrir son oeuvre en l’inscrivant dans une démarche de dépassement de canons employés et tout en s’imprégnant de l’idée d’une oeuvre au service de la beauté de la couleur et du trait. C’est une écriture abstraite qui sens au fil des lignes investissant le support, dans sa recherche d’harmonie dans la rigueur géométrique, qui se déploie de manière aérienne dans l’espace de l’oeuvre. La surface du dessin devient une fenêtre ouverte sur un espace poétique, à la fois libre et ordonné, d’un rythme harmonieux. L’oeuvre d’Elisabeth Delesalle est ponctuée de plusieurs périodes de créations de 1971 à 2019. Ses premiers dessins en 1971 présentent des motifs abstraits à l’encre et rotring dans lesquels apparaissent des éléments de figurations, dont les surfaces se détachent grâce à la couleur de l’encre de chine utilisée en aplat. Son oeuvre est ensuite caractérisée par l’emploi de structures géométriques ordonnancées selon la trame de l’écriture, à laquelle se greffe des surfaces colorées selon des jeux d’opacité.

Présence dans les collections

 

  • Fond National d’art Contemporain: Achat de l’Etat (soutien de Gilbert Lascault), Dessin encre et crayons de couleur: Série « Glissement vertical ou la recherche du sens », le 26 avril 1982, Paris
  • Ville de PARIS: Achat par le Patrimoine Culturel, Dessin encre et crayons de couleur: Série »AFOCAL » n°VI, le 19 janvier 1984

Expositions personnelles

 

  • 2019 Galerie Jean-Yves Mesguich, Paris
  • 2015 (Mai) : FIGEAC, Invitée d’honneur pour l’évènement Cimaises
  • 2013 (10/04 au 09/06 ) : Paris, Galerie L’Art et la Matière, 23 rue Saint Louis en L’ile 75004  » Une Géographie d’Artiste »
  • 2011 (14/06 au 30/06): Paris, CASA Architecture Paris, 8 rue pecquay 75004, Rétrospective: « 30 ans de dissertations graphiques »
  • 2009 (15/09 au 04/10) : Paris, Galerie Peinture Fraiche, 29 rue de Bourgogne 75007
  • 2006 (15/06 au 20/07) : Paris, Galerie Daragnes, 11 rue Gît-le-cœur 75006, « Dans la lumière du jour »
  • 2004 (7/05 au 16/05) : Paris, Atelier 41 rue du général Foy 75008, « De la musique avant toute chose »

Bibliographie

 

Notes, 2018, Texte écrit par E-A Conil Lacoste Delesalle

Tropismes, 2013, Texte écrit par E-A Conil Lacoste Delesalle

Séquences, 2012, Texte écrit par E-A Conil Lacoste Delesalle

Texte pour Exposition collective Biennale art Florence, 2009, Texte écrit par Pascal Payen Appenzeller

Préface, 2008, Texte écrit par Pascal Payen Appenzeller

Un autre passage, 2008, Texte écrit par E-A Conil Lacoste Delesalle

Passerelles, 2007, Texte écrit par E-A Conil Lacoste Delesalle

Dans la lumière du jour,  2006, Texte écrit par E-A Conil Lacoste Delesalle

Livre d'Artiste “L'Écriture”

L’Ecriture est un ensemble de lithographies qui rassemble des dessins et des poèmes écrits à la main par l’artiste.

Le graphisme minimaliste est fondé sur la pureté rythmique du trait qui anime l’épaisseur du papier par l’harmonie des couleurs et des formes.